Tu t'appelleras Max

Publié le par Alluvions

Bonjour mon enfant, bonjour  mon petit Max.
La sage-femme a délicatement posé mon petit bout sur moi. Pour  le tout premier peau à peau et la première tété.
Douceurs...Tendresse...Premiers regards...grande émotions..Amour
Puis l'infirmière est  venue .
Le papa est convié pour donner son premier bain à son petit. Il a eu son premier contact avec son fils, tous les 2 ensembles, sous l'oeil attentif de l'infirmière qui le conseillait sur la façon de le tenir.

Je me souviens de l'avant-dernière nuit à la clinique, j'étais épuisée..Le manque de sommeil...Le soir avant de dormir, j'avais dis à Max :
-"Tu sais , j'ai besoin de repos, si tu pleures cette nuit , je te mettrais à la nurserie . Cette idée ne me plais pas vraiment , mais il faut que je dorme."
Depuis , Max a toujours fait ses nuits sauf malaises , maladies , poussées dentaires ..enfin chaque fois qu'il me réveillait, je SAVAIS que  Max  avait quelque chose .

Un mois plus tard, à la maison ,nous avons fait plus ample connaissance..J'ai pu redécouvrir ce qui lui plaisait, ses premiers goûts musicaux, ses premières peurs...
Lorsque j'attendais Bébé, Max avait sa façon de marquer ses préférences . Son papa, espagnol d'origine,  lui chantait des comptines de son enfance dans sa langue .En visite dans la famille, les musiques le faisaient danser d'une façon bien bien particulière.
Le tango , la salsa ou bien le chacha déclenchait un mouvement de pieds spécial , très rythmés.
La musique classique entrainait un mouvement très lent, comme une carresse.
tous ces petits gestes ,nous les avons reconnus  dès la naissance. Nous avions intinctivement utilisé les pratiques de l'haptonomie.
Et puis un tété plus longue lorsque j'avais mangé comme lors de son séjour aquatique.
Par contre , fiston avait horreur du bruit ...Cela le fasait hurler de terreur.

A 3 mois , alors que je le baignais, j'ai eu l'intuition , en voyant la position bizarre de ses pieds, qu'il avait une maladie..invisible.
Ce n'était pas franchement un pied bot, mais cela y ressemblait beaucoup.
cependant aucun médecin ne semblait s'en préoccuper..
Par ailleurs , je venais de l'inscrire à la bibliothèque.
Et ses pemières "lectures" semblaient l'enchanter.

Commenter cet article