je serai la nounou de Max

Publié le par Alluvions

Il fallait également songer à l'avenir. Retourner au travail ou bien rester à la maison ?

Question vitale : qui allait s'occuper de Max ? Cela vallait-il la  peine pour moi de retourner travailler, d'autant que , je sentais  confusément , qu'il me faudrait assurer autre chose que de l'éducation.
Et puis Monsieur Bébé était doux , tranquille, ouvert, rieur , éveillé que je ne me voyais pas le confier à quelqu'un d'autre. Non pas par possessivité mais parce que , travaillant dans le domaine  de l'animation dans les écoles,  et vacataire de surcroît ,je voyais bien la fatigue des enfants  et celle de certaines mamans  soucieuses de leurs  petits et que mon poste n'était pas forcémént  fixe pour l'année.
Et puis , je pense qu'il est dans mon tempérament d'être présente auprès de mon fils. Tant pis pour les vêtements, tant pis pour les quelques menues frivolités , je pouvais m'en passer..
Par la suite, je me suis d'ailleurs habituée à ce choix de vie.
Pour nous c'était possible de le faire comme cela.
Donc , nous passions nos matinés à  regarder les livres .
Max posait ses petits doigts sur les images.. On sentait que ça se bousculait sur sa langue. Il a commencé à parler très vite....Max est devenu un incroyable bavard...Disons qu'il a de qui tenir. A la maison ,c'est à celui qui parlera le plus .
Un bien joli bonheur !!!!
je ne souviens plus très bien à quel âge réellement , notre fiston a commencé à parler  mais vers 6 mois , il avait déjà intégré un bon vocabulaire sans mot déformés..ou bébé.
Petit à petit Max nommait les images après moi , puis avant moi. Quand il me voyait  en train de lire. Il allait à quatre pattes, ou plutôt , a genoux car , il avait pris cette habitude de se déplacer de cette façon (était-ce du à cette maladie ?) , il allait donc chercher ses livres qu'il m'ouvrait à sa page préférée.
Et  voilà, nous partions dans les aventures du dictionnaire imagé, de Nournours , Nicolas et Pimprenelle , de Petit Ours Brun et autre jolies histoires...
L'après-midi , nous sortions..
Les mois passant , je sentais que Max voulait se mettre debout. Mais il n'arrivait pas à se tenir en équilibre..Il lui fallait tenir ma main , mon doigt ..Il n'a réellement pu se lâcher qu'à 18 mois. Jamais , il ne s'est vraimant senti en équilibre. Et  il était toujours très fatigué au bout de 10mn de marche. Je le sentais bien . Et puis , il butait tout le temps sur la moindre aspérité.
Max avait tendance à tomber fréquemment. Ce qui le fachait. Il donnait un coup de pied de colère.
Voyant les autres enfants courrir sans problème, sans fatigue il me disait qu'il ne comprenait pas pourquoi  .
-"Les autres ne tombent jamais " Maman ,"Moi , je trouve toujours une pierre , un caillou, un obstacle, pourquoi  c'est moi qui tombe ?"
Que pouvais-je répondre à ce genre de question ?
Très vite, vers 2ans , Max à commencé à marcher sur la pointe des pieds. Innexorablement, ses pieds se déformaient . On me disait que c'était physiologique.. que marcher sur le sable à la plage serait profitable.
Que cela arrivait souvent mais que ce n'était pas grave.
Il était tellement éveillé. Il regardait les reportages à la télévision. L'affrique le passionnait. son animal favori était le guépard et il voulait sauver les animaux en voie de disparition.
Max avait déjà intégré le fait que la nature est en danger , menacée par l'homme. Il était très calé sur le contient affricain. 
A cette époque , j'ai voulu faire une expérience , intriguée par cette volonté de suivre les documentaires (et il avait l'horloge dans la tête ) j'ai branché le poste sur les dessins animés.En lui demandant de voir autre chose.
Max  a changé de chaine, pas content du tout.
-"D'abord , tes images me font peur, Maman, et elle ne me parlent pas de l'Affrique "
Drôle de petits garçon qui refusait la halte-jeu parce qu'il s'ennuyait , qui refusait les dessins animés. Qui pouvait regarder un film en entier du moment qu'il y avait une signification.
Nous avons ainsi regardé "LA CITE DE LA JOIE" d'après Domnique Lapierre.
Max s'est longtemps souvenu du contexte de ce film.
A côté de ça , il refusait le moindre effort physique tout en  étant touours demandeur d'expériences , de connaissance et de sorties.


Commenter cet article