Lu aussi sur le site de Fanette

Publié le par Alluvions

Gardasil mania : silence, c'est tabou !

Pour faire suite aux 3 billets publiés sur ce blog , 1, 2 et 3 je continue en relevant un article sur le blog du Docteur Jo, sur ce vaccin bidon qu'on veut nous soumettre :

Gardasil n'est ni plus ni moins qu'une vaste opération boursière, des preuves ?
Cet interview de Xavier d'Ornellas lu sur EasyBourse
Son cours en bourse à surveiller

Sanofi Pasteur MSD Welcomes Gardasil Approval In Greece

Et voici le coup de gueule du Docteur Jo : 

Nous pouvons nous demander pourquoi la presse médicale réalise autant d'articles sur la vaccination préventive du cancer du col de l'utérus (je suppose qu'il n'y a pas que la presse médicale). Le but recherché est de vacciner le maximum de femmes, afin dit-on de prévenir le cancer du col.

Il est vrai que pour Sanofi-Pasteur, le Gardasil représente un vrai blockbuster.
Qu'en est-il exactement?
Dans le Quotidien du médecin (QM) du 4 octobre 2007, No 8229, nous pouvons lire:

"Les vaccins antipapillomavirus humain (HPV) ont montré leur efficacité pour prévenir les infections persistantes par le HPV et la survenue de lésions précancéreuses et cancéreuses du col utérin.Le suivi des femmes vaccinées est indispensable pour évaluer l'efficacité des vaccins à long terme et confirmer leur bonne tolérance".
Ce qui veut dire en clair, que l'on veut vacciner des femmes avec un produit qui n'est pas encore évalué mais qui a montré son efficacité...

Dans un autre article du même QM nous pouvons lire que:

" EN DEPIT de l'enthousiasme (enthousiasme de qui?) créé par les rapports préliminaires de la vaccination contre le HPV, on pense aujourdh'ui que le dépistage du cancer cervical devra se poursuivre après vaccination et ce pour plusieurs raisons:
                    - Les génotypes ciblés par la vaccination (16 et 18) ne sont en cause que dans 70% des cancers cervicaux.
                  - Les avantages de la protection vaccinale sont suceptibles d'être maximaux chez les femmes avant l'âge des premiers rapports sexuels et sont encore peu connus chez les femmes âgées de plus de 26 ans.
Il suffit donc de vacciner dès la naissance! C'est ce que préconise en sous-entendu le début d'un autre article, toujours dans le même QM: " Plus la vaccination interviendra tôt dans la vie, plus le bénéfice attendu de protection du cancer du col sera grand, sous réserve d'une couverture vaccinale suffisante pour les cibles déterminées".
En clair: Il faut rendre obligatoire la vaccination préventive du cancer de l'utérus! C'est Sanofi-Pasteur qui va être content!
                    - Mais en dépit de ces incertitudes, les stratèges de vaccination contre le HPV devraient (conditionnel!) à l'avenir influer sur les modalités de dépistage qui suivraient une politique de vaccination.

                    - En outre, il est également possible que l'immunité type-spécifique conférée par la vaccination puisse s'affaiblir après cinq ans (conditionnel!); aucune donnée n'est actuellement disponible sur ce sujet.
En clair: On n'a pas cinq ans de recul mais les vaccins ont prouvé leur efficacité... et la journaliste ( qui ne fait que commenter une communication anglo-canadienne, sans donner son avis), continue:

 - Cependant une mémoire anamnestique ( admirez le style!), a été démontrée, ce qui ne remet pas en cause l'efficacité du vaccin (ben voyons!);
ET L'EMPLOI DU CONDITIONNEL CONTINUE!

                  - Néammoins on s'attend à ce qu'une femme vaccinée encourt moins de risque de développer des lésions précancéreuses cervicale sur une longue période (dix ans, voire plus).

La journaliste explique ensuite que l'effort substantiel qu'impose la vaccination aux budgets de santé publique de la plupart des pays sera toutefois largement contrebalancé par les économies qu'elle procurera.

N'oublions pas que le Gardasil coûte 135,59 Euros l'injection ce qui fait un coût de 406,77 Euros pour les trois injections recommandées chez les femmes de 14 ans et entre 15 et 23 ans n'ayant pas eu de rapports sexuels. Tout cela pour une protection hypothétique et une durée de protection inconnue!

CONCLUSION: LA VERITABLE PREVENTION DU CANCER DU COL DE L'UTERUS RESTE LE FROTTIS CERVICO-VAGINAL.

fanette316.typepad.fr/absolute/

Publié dans Du Médical

Commenter cet article