Lu sur le site de France-Tbet

Publié le par Alluvions

27/10: Tibet / Népal : "le tir aux pigeons" a repri : la police des frontières ouvre encore le feu sur des tibétains franchissant le col de Nangpa La
Category: General
Posted by: RFT
Le 18 octobre 2007 un groupe de 39 tibétains qui fuyaient du Tibet vers le Népal franchissant le col du Nangpa La vers la haute région népalaise de Solukhumbu a été l’objet de tirs successifs de la police des frontières de l’Armée Populaire Chinoise (PAP).
Sur les 46 tibétains qui fuyaient, 39 seulement ont pu rejoindre les villages sherpas autour de Namche bazar au pied du col. D’après les témoins de cette fusillade 3 salves ont été tirées par des soldats chinois alors que d’autres poursuivaient les tibétains en route pour l’exil.
Selon ces témoignages les 3 moines qui fermaient la colonne ont été arrêtés, ralentis dans leur fuite par la neige :
a) Ngawang Tsultrim, 21 ans de l’Amdo Labrang (comté de Sangchu, Préfecture de Khanlo)
b) Lobsang Thaye, 31 ans, moine au monastère de Rebkong (comté de Rekbong, préfecture de Malho)
c) Tenzin Dorje, 21 ans de la région de Khaw Bawa (comté du Lhitang, préfecture de Kardze)

Selon le témoin, 46 tibétains venant principalement des régions du Kham et de l’Amdo dont un guide ont quitté Lhassa le 12 octobre. Sept personnes dont une mère et son enfant ne pouvant suivre le rythme tenu par le groupe suivaient un peu plus loin derrière. Le groupe des 39 a atteint le col de Nangpa La le matin du 18 octobre et suivait leur route quand 5 soldats basés à la frontière chinoise ont ouvert le feu et les ont pris en chasse. Deux soldats ont tiré à 3 reprises tandis que les 3 autres ont couru en direction du groupe.Les soldats ont ensuite cessé les tirs. Trois moines qui étaient en fin de colonne et qui n’ont pas réussi à fuir ont été arrêtés par les soldats. Les autres soldats ont continué de poursuivre le groupe dans le col mais n’ont pas réussi à empêcher le groupe des 36 tibétains dont le guide, de franchir la frontière. Le groupe a continué son périple et il leur aura fallu 13 jours pour rejoindre Katmandou hier matin. Parmi les tibétains se trouvaient 3 enfants et le plus jeune a seulement 11 ans. Le sort des trois personnes arrêtées ainsi que des 7 personnes qui suivaient derrière reste inconnu. Le 30 septembre 2006, 75 réfugiés tibétains (dont de nombreux enfants) et leur guide avaient tenté d’entrer illégalement au Népal en traversant l’Himalaya. La vidéo faite par un roumain avait montré les soldats chinois en train de tirer sur le groupe et tuant Kelsang Namtso, une jeune nonne de 17 ans. Kunsang Namgyal, un jeune homme de 23 ans blessé à la jambe droite avait été emmené par les soldats et avait décédé en chemin. Seulement 41 personnes avaient pu rejoindre le camp de transit de Katmandou avant d’arriver à Dharamasala en Inde.Suite à l’incident de l’année dernière et aux condamnations de la communauté internationale, la Chine avait décidé de renforcer ses contrôles à la frontière pour empêcher tout tibétain de fuir.
Phayul, vendredi 26 octobre 2007
par Tenzin Choephel
www.tibet.fr/

Publié dans Militer

Commenter cet article