Lu sur France-Tibet

Publié le par Alluvions

PARIS et la JOURNEE DES DROITS DE L'HOMME :
Rassemblement dimanche 9 décembre,dès 15h
Place du Trocadéro

Communiqué de Presse de COJODH.Une manifestation pour la journée des droits de l’homme, dimanche 09 décembre 2007 à 15h au Trocadéro à Paris. Le Comité d’organisation de la journée des Droits de l’Homme (COJODH) regroupe les différentes Communautés asiatiques qui incarnent en France les causes et les luttes politiques pour la liberté, la démocratie et les droits de l’Homme s’exprimant, au péril de la vie, dans leur propre pays d’origine. Il est également soutenu par le Comité pour le boycotte des Jeux olympique de Pékin 2008 ( COBOP) qui estime que la France, berceau des droits de l’Homme, a le devoir de soutenir les populations opprimées par des dictatures. Notre action commune a pour but de porter à la connaissance des instances internationales et du gouvernement français les atrocités et les violations massives et systématiques des droits de l’homme commises par des autocrates dictatoriaux souvent déguisés en régimes communistes asiatiques sous l’instigation ou avec l’appui du Parti communiste chinois(PCC). La République populaire de Chine occupe illégalement le Tibet et a massacré 1200000 personnes c'est-à-dire un Tibétain sur cinq. La chine est aussi le complice de la Junte militaire birmane en lui fournissant des armes pour réprimer son peuple et en jouant un rôle néfaste au sein de Conseil de Sécurité de l’ONU sur la question birmane. Depuis 8 ans de persécution sanglante par le PCC, plus de 3100 pratiquants torturés à mort ont été identifiés. Des témoins et des enquêtes indiquent qu’au moins plusieurs milliers de pratiquants de Falun Gong ont été tués suite à des prélèvements d’organes organisés par le PCC. Le PCC soutient également le Parti communiste vietnamien qui, non content de réprimer durement son peuple depuis plus d’un demi-siècle pour se maintenir au pouvoir, s’est en plus rendu coupable de crime de haute trahison en cédant en échange une partie du territoire vietnamien à la Chine. Sa géostratégie est de plus en plus belliqueuse à l’égard de nombreux pays d’Asie et même Occidentaux, sur le plan économique mais aussi sur le plan territorial pour ce qui concerne les pays d’Asie, afin de s’approprier les ressources
maritimes et pétrolières. Par notre manifestation, nous appelons la Communauté internationale au sujet de ses responsabilités dans le processus de démocratisation de tous ces pays terrorisés par des régimes dictatoriaux. Compte-tenu des circonstances, nous demandons notamment le boycott des Jeux olympiques de Pékin afin de faire pression sur le gouvernement chinois qui est aujourd’hui la plaque tournante des négations criminelles des Droits de l’Homme.
Cet Appel est lancé par le COJODH est soutenu par les Communautés cambodgienne, birmane, laotienne, tibétaine, vietnamienne, et par la Coalition d’investigation de la persécution du Falun Gong (CIPFG) et le Comité pour le boycott des J.O. de Pékin 2008 (COBOP)

Communiqué interassiociatif relayé par France-Tibet.


Il est urgent d'alerter et de participer à cet envoi - en anglais ou en français -

Depuis la France, il faut adresser un courriel qui sera le plus rapide à notre Représentant Permanent à la Mission de France auprès des Nations Unies

Cette action est aussi mentionnée dans le chapître "Jeux Olympiques" du site tibet.fr et lancée vers toutes les associations adhérentes
par l'ONG " International Tibet Support Group Network" (ITSN).
Toutes ces associations de défense des libertés au Tibet et en Chine souhaitent une action massive avant le vote du 31 octobre à l'ONU, à New York ...
Merci de votre participation.
Source: International Tibet Support Groups Network...ITSN...

Courrier adressé à Son Excellence Mr. Jean-Marc de La Sablière
Objet : La Trève Olympique demandée par la Chine.

Votre Excellence,


Permettez-moi d'attirer votre attention sur la Résolution à venir concernant la Trêve Olympique, qui sera introduite à l'Assemblée Générale par la République Populaire de Chine durant la session plénière du 31 octobre 2007.
Depuis 1993, l'Assemblée Générale des Nations-Unies a adopté une Résolution sur la trêve olympique avant chaque Olympiade, intitulée "Construire un monde meilleur et pacifique à travers le sport et l'idéal olympique". Cette Résolution est présentée par le pays accueillant les Jeux Olympiques, avec l'intention de donner corps aux idéaux olympiques de paix, d'amitié et de compréhension dans le monde.
La République Populaire de Chine a envahi et occupé le territoire du Tibet depuis 1950. Elle est responsable de violations sévères des droits de l'homme vis à vis des Tibétains, incluant la liberté de religion, d'expression, et d'association. L'Assemblée Générale des Nations-Unies elle-même a reconnu "la constante violation des droits et des libertés fondamentaux du peuple tibétain, ainsi que par la suppression continue de sa vie religieuse et culturelle particulière."
Le 2 décembre 2005, le Rapporteur des Nations-Unies sur la torture a fait état "d'allégations sérieuses" "d'usage systématique et répété de la torture lié aux minorités ethniques, en particulier les Tibétains et les Ouigours" après avoir visité le Tibet. Dernièrement, les organisations des défense des droits de l'homme ont fait état d'une intensification de la répression des libertés d'expression et d'assemblée à la fois au Tibet central et oriental.
Dans ce contexte, l'introduction par la Chine d'une Résolution incarnant les principes de paix, d'amitié et de compréhension est ridicule, et sert seulement à mettre en lumière les divergences flagrantes entre ses paroles et ses actes quand il s'agit du Tibet.
Le 31 octobre, je vous prie d'exprimer votre soutien en faveur du peuple Tibétain et d'exhorter la Chine afin qu'elle soit être à la hauteur des idéaux qui seront contenus dans la Résolution sur la Trêve Olympique. La Chine peut y parvenir, en respectant les droits du peuple du Tibet et en s'engageant dans de véritables négociations avec les représentants du Dalaï Lama,dans le but de trouver une solution pacifique à l'occupation de longue date du Tibet.

Nous vous remercions pour votre aide précieuse et sommes dans l'attente d'une réponse de votre part.

Veuillez agréer l'expression de mes salutations respectueuses.


Votre signature, votre association, lieu et date...

"Tibet d’aujourd’hui et Tibet de demain"


Les jeux olympiques de 2008 approchent. Ils auront lieu à Pékin.
Scelleront-ils la mort du Tibet ?
Le 25 avril 2000, M. Jean-François Humbert Sénateur du Doubs, organisait une conférence "Tibet d’hier et d’aujourd’hui".
Le 26 octobre 2007 à Micropolis Besançon ce sera "Tibet d’aujourd’hui et Tibet de demain" en présence de M. Roland Barraux, auteur de "Histoire des Dalaï Lamas" paru chez Albin Michel, de M. Louis de Broissia Sénateur de la Côte d’Or, Président du groupe d’information sur le Tibet, et de M. Wangpo Bashi, Secrétaire du Bureau du Tibet à Paris.
La conférence aura pour but d’informer les Francs-Comtois de la situation critique de ce pays occupé, de la violation des droits de l’homme en Chine, mais aussi de rappeler les choix de paix, de non-violence et surtout de démocratie du gouvernement du Tibet en exil.
Allons-nous attendre qu’il soit trop tard, allons-nous ouvrir le parapluie de la "fraternité" dans le sport ?
Allons-nous nous réfugier derrières nos peurs ; peur de la catastrophe économique, peur de la guerre ? Mais la paix, ce n’est pas l’absence de conflit ; la paix, c’est l’omniprésence de la justice.
Que serait notre engagement politique si nous mettions en permanence en avant notre intérêt individuel plutôt que notre devoir moral ?
Devrons-nous toujours céder à la barbarie ou à la terreur ?
Aurons-nous un jour le courage de dire : "la vie des Tibétains est notre vie. Respecter leurs choix, leur liberté c’est respecter nos choix, notre liberté" ?




Communiqué par le Bureau du Tibet à Paris


 
 

Publié dans société

Commenter cet article