Article poignant sur le site de Fanette.

Publié le par Alluvions

Ce soir, je rentre du travail, Placebo à fond, je suis partagée entre l'envie de pleurer, colérer/décolérer, suis je en colère contre moi, je ne sais plus. Je n'aurai pas dû l'ouvrir ce sac, je n'en aurai rien su, je n'extrapolerai pas, je serai rentrée chez moi ce soir, tout simplement, comme d'habitude, sans savoir... mais.
J'ai trouvé sur un parking cet après midi un sac à dos en toile plastifiée, gris, banal.
Je suis partagée entre l'idée de l'ouvrir pour trouver les coordonnées du propriétaire ou le donner à l'établissement le plus proche.Profond dilemne, l'ouvrir ou pas, telle était la question, le temps passe et puis, je n'hésite plus, s'il faut ce sac contient des documents importants...

La suite surfanette316.blogspot.com/

Publié dans société

Commenter cet article