Je reprends cet article

Publié le par Alluvions

Publié par mes AMI(E)S Fanette et Nicolas  cet excellent article  publié par monde-moderne.blogspot.com/2007/11/supprimer-la-dure-lgale-du-travail-au.html

Ce n'est pas la blague du 1er Avril.
Comme d'habitude, c'est en utilisant des mots "sucrés" que la droite au pouvoir veut s'attaquer au code du travail. Laurence Parisot (présidente du MEDEF) trouve que le problème du pouvoir d'achat en France est "totalement objectif" et propose donc de supprimer les 35 heures. C'est fort mais pourquoi pas, elle s'inspire des propos du premier ministre François Fillon un jour auparavant :

Mardi 20 novembre
C'était à l'assemblée nationale où François Hollande (premier secrétaire du parti socialiste) réclamait au gouvernement un "grenelle" sur la question du pouvoir d'achat. La réponse du premier ministre François Fillon était claire. S'il y a un problème du pouvoir d'achat aujourd'hui, c'est la faute au parti socialiste et aux 35 heures. Les 35 heures ont "entraîné la rigueur salariale"... "La France ne distribuera plus de richesses aux Français que si elle est capable d'en produire plus. C'est justement parce que vous avez oublié cette évidence que vous êtes toujours dans l'opposition", a conclu le Premier ministre.

Mercredi 21 novembre
Devant l'association des journalistes économiques et financiers (Ajef), Madame Parisot propose d'abolir la durée légale du travail. "le pouvoir d'achat est une résultante d'une croissance au niveau minimum". "Donc, la vraie question n'est pas comment je contribue à ce qu'il y ait plus de pouvoir d'achat, mais comment je contribue à ce qu'il y ait plus de croissance", a-t-elle exposé.

Dimanche 25 novembre
Le président de la République fera "des annonces claires" sur la question du pouvoir d'achat, a assuré le porte-parole du gouvernement, Laurent Wauquiez, sans donner de date pour cette intervention (la date du jeudi 29 novembre est évoquée dans la presse).

Quand on insulte l'intelligence
- C'est au nom de la lutte contre le chômage qu'on a crée le Contrat Nouvelle Embauche (CNE).
- C'est pour stimuler la croissance qu'on a attribué 15 milliards d'euros de cadeaux fiscaux au plus aisés de la société.
- C'est pour simplifier le code de travail qu'on va supprimer le CDI.
- C'est au nom de la transparence qu'on a triplé le budget de l'Elysée.
- C'est pour financer la recherche sur la maladie d'Alzheimer qu'on a crée des franchises médicales.
- C'est pour le service public, qu'on supprime presque 12000 postes d'enseignants.
- C'est pour la sécurité sociale qu'on voulait augmenter la TVA.
- C'est pour le plein emploi qu'on veut réduire le "coût" du travail.

- Et c'est au nom du pouvoir d'achat qu'on attaque le code du travail.

AVEC les 35 HEURES, LA FRANCE EST 3ème DE LA PRODUCTIVITÉ HORAIRE MONDIALE
Selon le dernier rapport du Bureau International du Travail (BIT) sur les indicateurs-clés du marché du travail (ICMT) basé sur les données de 2006; en une heure, un travailleur américain et un travailleur français produisent quasiment la même quantité de richesses : en 2006, la production horaire du Français était de 35,08 $ (25,68 €) contre 35,63 $ (26,07 €) pour l'Américain. Les Français ne travaillent "que" 35 heures par semaine !
http://monde-moderne.blogspot.com/2007/09/les-franais-travaillent-moins-mieux.html

La liberté d'entreprendre s'arrête là où commence le code du travail».
«La vie, la santé, l'amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi».
Laurence Parisot, présidente du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France)
lors de l’assemblée générale de son mouvement en Janvier 2005 et dans le Figaro du 30 Août 2005.

Publié dans politique

Commenter cet article