Première vraie prise de conscience de la différence.

Publié le par Alluvions

Enfin chez les grands. ! Cela commence mal . La directrice, en ce matin de rentrée , nous apperçoit, Max et moi  à chercher   ces fameuses listes pour savoir dans quelle classe est inscrit  notre " grand "garçon.  Elle fonce sur nous et d'un air excédé , nous dit que la maternelle, c'est  la porte à côté..
Mais non Madame . C'est bien en CP qu'entre Max aujourd'hui..
Nous lui pardonnerons , elle se révèlera malgré tout être une personne très attentive.
Une fois toute confusion balayée; Max peut  finalement donner la mesure de ce qu'il est capable de faire, de tout son potentiel intellectuel.
Lui qui sait lire depuis longtemps se met à lire un peu après  tous les autres. On lui a si souvent répété que c'était impossible qu'il sache lire déjà. Par contre toutes matières enseignées lui plaisent. Et il apprend  très vite avec bonheur. Les poésies, les notions d'histoire , de géographie . Cette primaire est un plaisir . Seul ennui dans la cour , il est souvent tout seul.
Max a des copains , de très bons copains, mais il ne peut pas les suivre à la course. Il peine à trouver son rythme aux récréations.Il s'ennuie souvent.
les enfants en général , ont besoin de se défouler , Max aussi , mais il ne peut pas suivre leurs courses. Au jeu du chat perché , il est toujours celui qui est attrapé le premier et toujours celui qui n'attrappe jamais personne. Et puis , il est très petit de taille. On se moque aussi facilement de ce petit bonhomme qui a plutôt l'air d'un"maternel."
Heureusement , son air avenant est apprécié des plus grands , les CM2 qui le prenent sous leur aile.
il y a de la solidarité, dans cette école. Quand on me disait .."Vous savez , chez les riches, ça va être dur pour lui ."
J'ai finalement la preuve que non. On est même très à l'écoute. Mais , je me dis aussi que c'est la personnalité de Mon fils qui est à l'origine de cette affection dont on l'entoure.Et la personnalité de la directrice.

Un incident survient tout de même.
Un  enfant de la classe, sudoué ,lui aussi (on le retrouvera plus tard dans une association d' enfants précoces) fait peur aux élèves..Depuis qu'il sait lire , dès la maternelle, il lit des romans  de la collection "Chair de Poules" et tiens un discours de guerrier:<<Quand on m'attaque je dois me défendre.>>
Lors des exercices d'immagination, de création , tout  chez lui est axé sur la violence. C'est effrayant. Il parle de scènes ensanglantées ,utilise un discours de peur . La maîtresse convoque les parents , qui ne se déplacent pas pour autant, même si la maman est consciente des sentiments que provoquent son fils ,mais ne sait pas comment le prendre. Le papa est absent de l'école, sauf pour les résultats scolaires qui doivent être à la mesures des capacités de son fils.
 Cet enfant n'est aimé de personne, exactement l'opposé de Max. Mais les enfants le suivent car ils en ont peur.
Je raconte ce passage car il me semble important.
Seul Max tiens à garder ses distances même s'il reste avec ses camarades qui font partie de la bande..
La bande "Pour embêter les filles". L'objectif est de faire enrager les filles , pour le plaisir , parce que ça occupe, et puis les filles , ça craint tout, ce sont des êtres faibles !!.
Il refuse de faire partie des "tortionnaires ".
Un soir en revenant de l'école , je remarque son attitude bizarre..Lui qui est très bavard, ne dis rien. Il refuse de faire ses devoirs..Refuse d'aller à l'école le lendemain. Et ne veut pas  me dire pourquoi.
-"Tu ne vas pas me croire".  Je lui rappelle alors , que jamais je n'ai mis sa parole en doute jusqu'à présent.
Il me raconte alors que deux copains de la bande l'ont attrapé dans la cour de récréation, l'on traîné dans un coin  éloigné, l'ont déculotté devant les filles,  on voulu le forcer à avaler des boules de platanes. Pour le punir.
Un "grand de CM2" passant par là , interrompt le processus de punition.
Avec le père de Max ,nous prenons la décision de garder notre fils à la maison, jusqu'à ce que l'histoire soit éclaircie et les protagonistes  punis.

 Je vais voir la maîtresse, qui sur le coup , ne réagit pas vraiment, même si elle comprend. Puis , je m'adresse à la directrice et dans le même temps à différentes associations intervenant dans les violences faites aux enfants..La plue-part des association me répondent qu'il faut laisser les enfants s'exprimer, et que les jeux violents entre-eux, sont  MONAIE COURRANTE   , qu'il ne faut pas s'en mêler, que  "VOUS LA MAMAN" , vous devriez cesser de vous inquiéter de votre fils , vous ne lui rendez pas service.
Bref , je vais en faire une mauviette , je dois lui apprendre à se défendre tout seul. Sauf que, quand on est très petit , et je le sais parce que j'ai toujours été la plus petite de ma classe, ce n'est pas aussi simple que ça..
La présence d'un adulte est malgré tout ENCORE nécessaire pour que l'enfant intègre bien l'idée que le monde n'est pas un monde de sauvages , que l'entraide existe et que c'est normal d'être présent auprès de lui  lorsqu'il se sent impuissant.
C'est même un priorité , le point de départ de prise de confiance en l'adulte qui le guide pour faire tout seul.

Finalement , après plusieurs rebuffades auprès d'associations, et de psychologues,l' une  d'entre elle ,acepte  tout de même, de me recevoir rapidement.
Puis  enfin, l'association" Enfance Majuscule ( Alexis Danan)  "www.enfance-majuscule.com/qui intervient dans les violences à l'école me rassure. Non , je ne suis pas surprotectrice. d'autant que ma demande est la suivante:
" Exercer une surveillance accrue dans les cours de récréation et puis  ammener les parents des autres enfants à l'école afin qu'ils prennent conscience de ce genre de violences et celles exercées par leurs enfants respectifs sur Max."
Max restera absent deux  jours et reprend l'école après avoir vue la psychologue qui  m'a reçu pour voir jusqu'où mon fils était  "surprotégé" .

"Si vous saviez me dit-elle , comment se manifeste la sexualité dans les écoles! " Sous-entendu, c'est normal !!!  l'agression de Max est encore une fois minimisée.
  Encore!  C'est fou ce que les mamans sont suspectées de vouloir élever leurs enfants comme des mauviettes.
Les conseils qui me sont donnés: "Inscrire Max dans des activités "  Il a besoin de copains.

OUi MAIS LESQELLES ?
Max  ne veut pas bouger plus que ça quand il est en repos. Aller chez la kiné lui suffit , il lui faut du temps pour réccupérer de la fatigue car il fait des exercices pendant bien trente minutes.  Puis il veut garder de l'énergie pour aller à la bibliothèque...
Et  comme il me le fait si justement remarquer, dans les activités physiques , il est mis à l'écart de suite car il ne suit pas le rytme. Quelque soit l'activité choisie.
Je lui propose des cours de dessins, mais  c'est toujours NON.  "Je ne veut pas dessiner par obligation ,manier le crayon me fatigue " A la maison , je m'arrête quand je veux et je reprend quand je veux  , c'est moi qui sait ".

La FATIGUE , cette composante omni- présente de la vie de Max. Mais sa kiné compréhensive m'ayant toujours assurée que cela pouvait être lié à sa fatigue à la marche , je n'insiste donc pas.

Commenter cet article