Une période un peu tranquille sur le plan médical mais difficile sur le plan scolaire.

Publié le par Alluvions

enfin ,  nous avons fini par trouver une kiné sympathique , qui  suit Max très consciencieusement sur le plan orthopédique..Le cabinet de rééducation précoce de l'enfant à  Perpignan. excellente adresse.
Max  peut enfin poser ses  talons au sol..  Même s'il continue de poser la pointe en avant , la démarche s'améliore considérablement , d'autant que comme chacun sait, une rééducation dans laquelle s'implique l'enfant est plus efficace que tout traitement imposé  ,surtout s'il est douloureux. Sa kiné me  le dit  :< Parfois , je lui fait mal , je n'ai pas le choix ! >  Max  sait très bien que c'est l' ouverture à une certaine autonomie de marche et  se laisse faire avec tranquillité.. C'est tout juste si de  temps en temps , il marque un peu de réticence  à aller jusqu'au cabinet..surtout les jours de grosses fatigues..

Et puis , il s'est mis en tête de faire la déco du cabinet avec ses dessins.. Max a en effet , en très bon coup de crayon .. Il est très doué..
Comme c'est l'époque des "POKEMONS", il collectionne les cartes pour les reproduire en dessins.. Et les dessines tour à tour ..
Aller chez la kiné est devenu un plaisir..

Et que cela fasse réfléchir les professionels du soin , chacun dans sa branche ...
Les enfants savent très bbien où se situe leur intérêt..
Sa kiné nous oriente pour pour qu'on lui fasse  fairedes semelles orthopédiques , ce qui améliore encore la marche, la rendant plus confortable et équilibrée.

Cependant le point le plus délicat reste l'école.
Dans cette maternelle de quartier où le parent est "invité" à s'investir,  on se permet de me dire que je couve trop mon fils..Une petite phrase insidieuse du style :<" Moi aussi j'ai pris mon fils pour la huitième merveille du monde !"> Simplement parce qu'au cours d'une sortie où j'accompagnais les enfants , j'ai eu l'impudence (non pas l'impRudence ) de prendre Max dans mes bras .. Nous avions beaucoup de chemin à parcourir à pieds pour aller visiter  un lieu d'histoire, Il me semble ... j'ai oublié l'endroit mais pas les circonstances.. Max avait déjà beaucoup marché dans la matinée et en ce début d'après-midi , il n'en pouvait plus.. son visage était tout gris de fatigue et ses jambes douloureuses.. J'ai eu l'impression d'avoir commis un crime de" lèse- majesté"  et je faisais fiure de parent laxiste... tous les enfants marchaient sauf mon fils . Je donnais le mauvais exemple..
je n'accablerai pas d'avantage ces personnes car je sais aujurd'hui que l'une d'entre elle a perdu son fils dans des circonstances très tragiques..Mais il m'importe de signaler cette vision de l'éducation.. Les personnes qui connaissent le mieux leurs enfants sont souvent les mamans dont met parfois trop vite la parole en doute.
Nous nous sommes confrontées, également, sur le plan intellectuel et pédagogique.. Max a toujours été demandeur d'informations, demandeur de culture, demandeur de quelque chose de consistant à se mettre dans les méninges..et donc à la maison , nous avions des discutions sur des livres , des films, des situations :par exemple , nous étions allés voir le "Göne du Chaaba" , le film tiré du Roman de Azouz Beggag.. Il avait suivi ce film avec beaucoup d'attention , retenant que pour réussir , il vaut mieux être cultivé..
Max a toujours prété attention aux autres , à leurs expériences.. Et donc , je  lui proposais , non pas des activités physiques , mais des activités plus "intellectuelles"..
Une inscription en cours de judo a tourné court..très petit pour sa taille, et trop souvent en perte d'équilibre , le sport se révèlait être plutôt une source de perte de confiance en soi.  Max pleurait en allant aux cours de judo car " il était toujours à terre" le perdant de service que tout leesenfants voulaient affronter, parce que cible facile" . Le sport est bon pour l'équilibre mental , oui mais tout dépend du contexte...Il faut bien réfléchir à ce que l'on demandent aux enfants.. L'esprit de compétition peut s'avérer destructeur. Chaque enfant devrait être valorisé dans ce qu'il réussi le mieux..Quelque soit le domaine de réalisation.

Max n'est pas physique .. Il le revendique !!! Et c'est son droit le plus strict.
Mais voilà , à l'école, mon fiston n'était  <même pas capable de marcher sur la poutre à dix centimètre su sol !> Il fallait lui tenir la main.
Et dans la cour , il ne tenait pas debout.. C'était très impressionnant de le voir courrir et tout d'un coup s'écrouler sans savoir pourquoi..en plein milieu de la course.
Vexant aussi pour mon petit bonhomme.. Il se relevait , furieux , insultait une pierre imaginaire (il fallait bien trouver une raison) , donnait un coup de pied a un caillou . 
Une chose est sûre , Max est dégoûté de bouger....Il aime de temps en temps faire un peu de vélo ..Mais dès qu'on lui parle de "faire du sport" , c'est "RIDEAU".. Il se ferme .
Il préfère lire , aller à la bibliothèque de quartier .
je me suis vue accusée de trop faire de concurrence à l'école..
A tel point que Max avait pour consigne de "Laisser les autres s'exprimer" .. Lui <Monsieur -Je -sais-Tout >avait tout juste le droit de se faire oublier.
Comme je l'ai déjà expliqué , Max avait des périodes de fièvres inépliquées, qui pouvaient durer plusieurs jours , d'affilés avec des pics de 40° et par intermittence. Dès que je lui parlait de reprendre les cours , la fièvre remontait..
A tel point qu'un point qu'un jour la directrice me dit que l'école était obligatoire , à partir du moment où l'enfant est inscrit .
conflit larvé que sentait bien Petit Max.
j'en parle un jour à la psychologue scolaire..Je lui explique son fonctionnement ..Ce qu'il sait faire ..Lire , écrire et compter..
Elle me parle des tests de QI et nous convenons d'un rendez-vous.
Max est ravi de l'oportunité de faire autre chose..Il accepte avec plaisir de faire ces tests ..Tests basés sur les connaissances du CP. Que Max réussit très honnorablement.. La psychologue me reçoit  et me communique son analyse :
elle est très étonnée des résultats qu'elle aurait crus meilleurs .. En tout cas d'après mes indications ellesentait que Max devait avoir plus ..Mais les résultats sont les résultats.. 128 , ça ne casse pas les briques..d'ailleurs à la suite , elle m'informe qu'elle ne prendra pas partie contre la directrice pour défendre les droits de Max à entrer dans son école de quartier.. Le dossier pour la primaire avait été rempli en me" sensiblisant" sur les ruptures d'avec les copains et l'importance du CP et de l'apprentissage de la lecture. On me conseillait de le mettre dans l'école en difficulté car chez "les riches " il s'y sentira mal à l'aise..

Voilà donc le coeur du conflit . Va t-on aller chez les riches ou rester en Z.E.P. où Max était censé relever le seuil de réussite.. ? Orientation désintéressé ?

Soit dit en passant que les "camarades "etaient jaloux de ce petit garçon capable de lire et de s'exprimer avec une grande aisance et qui possédait une capacité de réfléxion , de compréhension et des connaissances largement au-delà des enfants de son âge..Max revenait tous les soirs , les jambes noires de bleus..Sachant qu'il tombe beaucoup , tout d'abord , je ne m'inquiète pas de la provenance des bleus. Et puis , des bleus, sur toute la jambe, qui manisfestement ne viennent pas de chutes  et qui ressembles à des coups m'interpellent..
je demande à Max.. Et il me raconte la façon dont un camarade le bat régulièrement ...d'ailleurs lorsque je demande aux gamins de la classe ce qu'il en est, ils me racontent toute l'histoire .. Souffre-douleur d'un copain qui passait tous ces mercredis avec nous et qui se vengeait sur mon fils.. Bravo pour la directrice.. Ne pas séparer Max de ses copains dans ce contexte ne veut plus rien dire..
Il me faudra tout de même attendre 3 semaines pour obtenir la radiation de la maternelle ..heureusement les contours de la carte scolaire avait évoluer et cela à peut-être obligé l'école à réfléchir un peu sur la façon de retenir les enfants dans une école plus populaire.. Il faut tenir compte de la personnalité de l'enfant...
Et la classe aux horaires aménagés en musique et danse ne plaisaient pas à Max...Ce n'était pas son choix ...

Commenter cet article